Le maire de Bovel ? il en a .....!

 

 

 

Les poseurs encourent une amende de 450 € à chaque fois, et le maire est chargé de veiller au respect de cette réglementation. »

 

Son premier arrêté suspendu par la justice le 29 décembre dernier, José Mercier, le maire de Bovel, une commune située près de Redon, a pris un nouvel arrêté municipal pour interdire la pose des compteurs Linky sur sa commune


Il l’avait annoncé, c’est désormais chose faite. Le 29 décembre dernier, José Mercier, maire de Bovel, apprenait la suspension par le tribunal administratif de Rennes de son arrêté, pris début octobre et attaqué en justice par la préfecture et Enedis. Ce dernier interdisait la pose de nouveaux compteurs Linky dans sa commune pendant la pose de nouveaux compteurs Linky dans sa commune pendant un an.


Lundi 21 janvier, le maire de la commune d’Ille-et-Vilaine a annoncé prendre un nouvel arrêté municipal, comme il s’y était engagé fin décembre. Pour rappel, la justice avait indiqué l’ « incompétence du maire de Bovel pour décider de suspendre, pendant une durée d’un an, l’installation de compteurs communicants Linky sur son territoire ».


Cette nouvelle démarche anti-Linky s’est accompagnée de deux courriers adressés au Syndicat départemental d’énergie et à la préfecture, également transmis à trois ministres.


« J’alerte sur le fait que partout en France les syndicats départementaux d’énergie ferment les yeux sur le non-respect par les poseurs de compteurs des règles imposées par les règlements sanitaires départementaux concernant les risques incendie, souligne le maire breton. […] Les poseurs encourent une amende 450 € à chaque fois, et le maire est chargé de veiller au respect de cette réglementation. »

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/redon-35600/compteurs-linky-le-maire-de-bovel-ne-lache-rien-et-prend-un-nouvel-arrete-6197366?fbclid=IwAR23BL3gk3TizNu32EgZOuzt3Ikmfs_2deHFYH4Mcy0-mLfM7vqs0ZlCGO8

 

Please reload