le compteur Linky encore au coeur de polémiques

28/11/2018

 

 

PUBLIÉ LE 26/11/2018 À 17:16 RTL M6

 

 

 

 

 VIDEO  M6

 

Crédit Média : M6/Gaëlle Coursel/Vitold Stanik/Sophie Merle

 

Nocif pour la santé, intrusif ou encore trop cher… Depuis le début de son déploiement en 2015, le compteur Linky cristallise les inquiétudes. Imposé par Bruxelles, l’appareil “intelligent”, qui permet de relever automatiquement et à distance sa consommation d’électricité, équipe déjà 14 millions de foyers français. 


Depuis l’installation du compteur de la discorde, il y a un an dans sa résidence des Yvelines, Gwenola ne dort plus chez elle. Cette naturopathe de 48 ans attribue ses migraines, ses nausées et sa tachycardie à la présence de l’appareil, dont elle a refusé l’arrivée à plusieurs reprises, par courrier, auprès d’Enedis.   
 
Pas de quoi dissuader les installateurs du fournisseur national qui ont reçu des consignes strictes pour remplacer coûte que coûte le dispositif. Au printemps dernier, l'Agence nationale de sécurité sanitaire a pourtant reconnu la réalité de ces troubles présentés par les personnes comme Gwenola, en recommandant leur prise en charge. 

Une évolution à marche forcée que certains refusent. Poussés par leurs citoyens, plus de 700 maires se sont ainsi opposés au compteur Linky, régulièrement accusé de provoquer des incendies. Pour tenter de mettre fin à cette fronde, Enedis veut rassurer sur le risques attribués à cette nouvelle génération d'appareil.

“Le compteur numérique Linky émet 60 fois moins d'ondes qu'une table de cuisson dans une cuisine et respecte complètement les normes sanitaires en vigueur. Il n’y a pas de souci à se faire concernant les ondes électriques de ce compteur”, assure Jean-François Finck, le responsable communication d’Enedis. 

 

 

Quid des données personnelles ?

Une autre question sensible préoccupe aussi les anti-Linky : la sécurité de leurs données personnelles. Côté Enedis, le discours se veut tout aussi tranquillisant. 

“Il n'y a aucune inquiétude à avoir parce que, de toute manière, ce sont des données de consommation électrique purement. Il n’y a aucune donnée personnelle collectée par le compteur, et le client a la propriété et l’exclusivité de ses données de consommation”, affirme le porte-parole de l'opérateur. 
 
Un argumentaire bien rôdé, qui n’est pas sûr de convaincre les opposants. Pour accéder à de nouvelles offres, le client devra en effet autoriser la collecte de données beaucoup plus personnelles. 
 
Heures de lever et de coucher, périodes d'absence, nombre de personnes dans le logement... Dès 2012, la Commission Nationale Informatique et des Libertés (CNIL) reconnaît qu'Enedis est en mesure d’avoir connaissance précises des habitudes du consommateur. 

Des données qu'Enedis pourrait bien à terme exploiter. En attendant, l'opérateur national est aujourd’hui contraint de mettre en place des cellules de médiation pour faire accepter son compteur intelligent aux anti-Linky

 

Source : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/video-linky-le-compteur-encore-au-coeur-de-polemiques-7795711407

Please reload