Soissons Quand un compteur Linky plonge un assureur dans le noir

15/10/2018

 

 

Le nouveau compteur Linky peut faire disjoncter l’installation électrique des clients. L’élu soissonnais Pascal Tordeux est concerné. Cela est dû à un problème de puissance.

 

Quand Pascal Tordeux reçoit dans son agence d’assurances de bon matin,tous les plafonniers ne sont pas allumés. Depuis qu’il a repris l’habitude d’allumer les radiateurs électriques de son local commercial, les plombs ont sauté à plusieurs reprises.

 

 

«Deux fois, j’ai réussi à remettre l’électricité, mais mardi, ça n’est pas reparti. Je dois choisir entre les ordinateurs, les radiateurs et la lumière » s’agace celui qui est également conseiller municipal et départemental. La cause de ses soucis ? Le compteur Linky, installé cet été.

 

Un problème de puissance

 

Pascal Tordeux dispose d’un abonnement pour obtenir une puissance de 9 kilovoltampères (kVA). Mais son ancien compteur lui donnait une puissance supérieure. Avec le compteur Linky, il n’y a plus de dépassement de puissance possible.

 

 

Avec une puissance véritable de 9 kVA, Pascal Tordeux ne peut pas allumer tous ses appareils électriques simultanément, au risque de voir son installation disjoncter. La presse régionale et l’émission Envoyé Spécial sur France 2 ont relaté plusieurs situations similaires.

 

Payer plus

 

Pour régler son problème, Enedis a expliqué à l’assureur qu’il doit souscrire un abonnement d’une puissance supérieure, donc plus cher. En attendant, Pascal Tordeux évite d’allumer ses ordinateurs, ses radiateurs et ses lumières en même temps.

 

 

 

Source  : http://lavdn.lavoixdunord.fr/466994/article/2018-10-11/quand-un-compteur-linky-plonge-un-assureur-dans-le-noir

   

Please reload