Alsace et Linky : le point à mi-parcours

29/09/2018

 

143 000 compteurs Linky ont déjà été installés par Enedis en Alsace sur les 388 000 prévus à fin 2021. Le boîtier vert fait toujours aussi peur, mais l’opérateur assure que « tout se passe bien ».

 

« La façon dont Enedis a communiqué sur Linky sera peut-être étudiée un jour comme contre-exemple » , écrit 60 millions de consommateurs dans son numéro d’octobre consacré aux fameux compteurs intelligents. À trop vouloir rassurer par des formules simplistes, à trop insister sur une vie plus facile et à trop mettre les points de crispation sous le tapis, l’opérateur n’aurait pas assez communiqué sur la vraie raison d’être du Linky : l’adaptation au caractère intermittent des énergies renouvelables et plus largement au nouveau mode de consommation énergétique.

Ce jeudi, Enedis conviait la presse régionale pour faire le point à mi-parcours du déploiement en Alsace. Et il est vrai que le « tout se passe très très bien » du directeur territorial Alsace Franche-Comté Philippe Champeval faisait un bel écho au dossier du magazine…

Même si, il est possible qu’effectivement, le déploiement se déroule de meilleure façon que peut le laisser penser les centaines d’articles alarmistes sur le nouveau compteur. Avec 143 000 familles alsaciennes équipées (130 000 dans le Haut-Rhin et 13 000 dans le Bas-Rhin), l’opérateur a atteint 37 % de son objectif, à savoir 380 000 foyers fin 2021. Une enquête de satisfaction est envoyée à chaque client équipé : « Le taux de satisfaction est supérieur à 80 % » , poursuit Philippe Champeval, sur un taux de retour de « 20 à 25 % ». Le mécontentement des usagers porterait essentiellement sur la pose du compteur.

« Le pivot de l’autoconsommation »

Le directeur en déduit que les gens « ont compris l’utilité du Linky »  : la télérelève ; des données de consommation ultra-précises permettant de s’organiser pour faire des économies ; des offres spéciales adaptées à son mode de consommation (notamment pour les voitures électriques), etc. Philippe Champeval évoque, par exemple, l’expérimentation à Mulhouse d’une base de données pour la ville et M2A. « Cela leur permet de voir où la consommation est excessive, de comparer la consommation de deux bâtiments, de voir si les investissements ont été efficaces, etc. »

Le directeur évoque aussi « la transition énergétique qui passe par l’intelligence des réseaux »  ; le compteur devenant « le pivot de l’autoconsom-mation ». Anne-Marie Goussard, de l’équipe Linky Paris, rappelle qu’ « il y a aujourd’hui 410 000 producteurs d’énergies renouvelables, contre moins de 6 000 il y a dix ans ! Et ça augmente de 20 000 à 30 000 par an. »

L’installation a débuté en décembre 2015 dans le Haut-Rhin et novembre 2017 dans le Bas-Rhin. Pour exemple, Mulhouse est déjà équipée à 87 %, Sélestat à 57 %. « On pose 350 compteurs par jour en Alsace » , précise Damien Bermon, chef d’agence Alsace Franche-Comté. Trois entreprises de pose sont au charbon : OK Service, Solutions 30 et Sogetrel. « C’est 40 poseurs, 4 chefs d’équipe, une dizaine de planificatrices. »

« Pas de forcing »

L’équipe d’Enedis n’est pas très diserte sur les éventuels problèmes rencontrés lors du déploiement. Aucun chiffre sur le nombre de refus individuels, de délibérations municipales visant à bloquer le Linky, d’incidents post-pose du compteur… « Il y a eu 86 jugements au tribunal administratif en France avec 86 fois la même réponse  », se borne à indiquer Anne-Marie Goussard (en faveur d’Enedis, on le sait). « On est dans une démarche positive, renchérit Philippe Champeval. On est un service public, on discute avec les mairies, on tient des permanences pour les particuliers, pour expliquer ». Et, à l’entendre, le dialogue s’avère souvent efficace. En cas de résistance, pas question d’aller au casse-pipe. « Il a été dit aux poseurs de ne pas faire du forcing s’ils se retrouvent face à quelqu’un d’agressif. En Alsace, on a eu des insultes, mais jamais de violences physiques » , indique Damien Bermon.

SE RENSEIGNER « Enedis à mes côtés » sur smartphone et enedis.fr/linky sur ordinateur pour des conseils et des jeux en matière d’économies de consommation.

 

source : https://c.lalsace.fr/haut-rhin/2018/09/28/linky-le-point-a-mi-parcours

Please reload