Oui il faut refuser le Linky, mais pour de bonnes raisons !

04/05/2018

 

 

https://m.facebook.com/groups/482821425726?view=permalink&id=10160391463515727

 

 

La premiere raison

 

en est le coût exorbitant de cette opération, environ 5 à 8 milliards d’Euros, pour remplacer des compteurs en parfait état de fonctionnement ! C’est un énorme gaspillage, dénoncé par la cour des comptes. Et quoi qu’en dise Enedis, cet argent sortira de nos poches. Par ces temps où on nous rabat les oreilles sur la nécessité de faire des économies, cette dépense inutile est plutôt malvenue.

 

La seconde raison,

 

c’est que ce compteur peut être coupé à distance, et peut même être manipulé à notre insu. Et aussi, si besoin, EDF peut délester le réseau abonné par abonné, il y aura les prioritaires, puis les notables, puis le peuple et les listes rouges et noires…selon que vous soyez riche et puissant, ou pauvre, en cas de de forte demande, pour soulager le réseau, tout à coup votre puissance sera réduite, avec disjonction à la clef (très courant chez ceux qui ont été équipé de Linky), et ce délestage sera « personnalisé », pour exemple, vous pourrez peut-être vous trouver dans le noir le 31 décembre, alors que vôtre voisin « VIP » aura, lui, toute l’électricité qu’il désire…Donc, ce système ouvre la porte à tous les abus, pouvant même dans un régime « dictatorial » être employé comme moyen de pression…

 

La troisième raison 

 

est que le Linky ne profite vraiment qu’au fournisseur, qui veut nous faire croire qu’il installe ces boites jaunes pour notre bien… Tiens-donc !

Une escroquerie, et même plusieurs se préparent. Tout d’abord, une énorme vague de licenciement (ou de départ à la retraite sans remplacement de poste), car il n’y aura plus de relevé à domicile, plus de déplacement pour les coupure, et que le fournisseur aura la pleine gestion du réseau, tous les paramètres.

 

Du côté des consommateurs, il sera très difficile de contester des factures, alors que ces compteurs semblent bien moins fiables que les précédents.

Il semble que EDF veuille instaurer une nouvelle unité de comptage qui serait le KVA par heure en faisant croire que 1 KVAh = un Kwh, ce qui est vrai et faux, et là est toute la subtilité, mais également la niaiserie d’EDF, car un électricien digne de cette appellation sait très bien quelle est la différence.

 

Pour ceux qui ne sont pas électricien, je vais tenter d’expliquer : un KVAh égale un Kwh lorsque le courant alimente une pure résistance (grille pain par exemple ou un radiateur à bain d’huile).

Mais si l’on alimente un appareil inductif, transformateur, moteur, machine à laver, refrigérateur et bien d’autre appareils) il y a un glissement (le cosinus φ), ainsi, j’ai vérifié, grâce au compteur « électronique ACTARIS» installé chez moi, et qui est plein de possibilités, que La différence varie dans d’immense proportions (ce compteur lit en instantané les VA et les Watts), arrive que la différence soit de 15 à 100 % et cela fera augmenter la dépense énergétique des ménages dans des proportions encore jamais vues, si le KVA h est facturé au tarif du Kwh.

De toute façon, il est impossible de transposer ces deux unités, car j’ai pu constater sur mon ACTARIS combien la difféence était variable entre KVA et KW selon les appareils en foncrton, et la puissance utilisée, car le facteur φ de l’installation n’est pas constant !

 

Le Linky masquerait-il une façon de déguiser une augmentation. J’ai du mal à penser qu’EDF puisse croire que nous soyons des idiots, quoique les « élites » aient une fâcheuse tendance à nous sous-estimer …

 

La quatrième raison 

 

c’est le refus d’ouvrir une boîte de pandore, car les donnée connectées pourront probablement être affinée, puisque contrairement ce qui est dit par Enédis, iil est fort probable que ces appareils puissent être manipulés à distance pour servir de mouchard sur le « standing électrique » de l’abonné. En effet, chaque type d’appareil ménager a une « signature » électrique qui peut certainement être détecté, assez grossièrement, mais peut donner une « image » exploitable de vos equipements. Les données recueillies pourraient être revendues aux société de démarchage… Comme des agents revendent des fichiers de nouveaux abonné (j’en ai acheté quand je vendais des assurance en 1971). Pour le moment, cela n’est pas dramatique, mais c’est un premier pas vers le pire, donc, ne le faisons pas !

 

Il y-a-t-il une bonne raison d’accepter ou demander un compteur Linky ? Non, vraiment, je n’en vois aucune..

 

Et il y a également une information intéressante, c’est que tous les compteurs actuel et à venir sont devenu la propriété des Collectivité Territoriales (les communes), donc en principe Enedis ne peut en disposer sans l’accord du propriétaire (c’est vrai que Enedis ne s’arrête pas à ce détail). Pour justifier et avoir l’autorisation de remplacer le matériel, il faudrait démontrer à une commission incorruptible, les immenses bienfaits que cette machine idiote pourrait, à coup sur, nous apporter.

 

Mes conclusions, c’est qu’il ne faut pas accepter un appareil qui va coûter très cher à la communauté des citoyens. Que les manœuvre de Enedis me semblent comporter une bonne dose de roublardise et que loin de servir les consommateurs que nous sommes, l’installation de ces compteurs ne comporte que des inconvénients, seul le fournisseur y trouve un avantage financier

 

10 mars, 15:17 · Public

 

 

Please reload