Bernard Lassus, directeur du programme Linky : «Chez Enedis, tout est très contrôlé»

24/04/2018

Vous attendiez-vous à autant de réticences face à Linky ?

Honnêtement non. Nous avons été en contact avec les élus locaux pour leur exposer le changement vers Linky. Ils nous ont répondu de faire ce que nous devions faire. Lorsque les premières oppositions se sont fait sentir, nous avons été surpris. Nous n'avions pas pris conscience de la sensibilité du sujet, surtout issu des questions autour des ondes et de l'énergie nucléaire.

Quelle est la situation en Occitanie ?

La contestation y est un peu plus affirmée que dans d'autres régions de France, en terme associatif. Néanmoins, nous n'avons pas un taux de refus plus élevé qu'ailleurs.

L'un des points qui cristallise les oppositions, c'est la sensation qu'ont les opposants qu'on leur force la main. Si on refuse le compteur Linky, va-t-on nous couper l'électricité ?

Non, on est dans le fantasme le plus complet. Le compteur fait partie du réseau électrique, il est très important et n'appartient pas au particulier. Mais si, par exemple, on refuse d'ouvrir sa porte pour laisser le poseur installer un Linky, il ne va pas s'imposer. Nous respectons la propriété privée. Et en aucun cas nous ne couperons l'électricité.

Par ailleurs, plusieurs opposants font état d'incendies qui se déclenchent avec les nouveaux compteurs.

Il y a effectivement beaucoup de fausses informations autour de Linky, qui tue, qui fait brûler les maisons. Il faut savoir qu'en France il y a environ 50.000 incendies d'origine électrique par an. Lorsque cela arrive, on peut avoir la sensation de voir le compteur fumer. Mais il faut attendre l'avis de l'expert sur les causes de l'incendie. Depuis le début des installations de Linky, jamais un compteur n'a été mis en cause dans un incendie. De plus on insiste beaucoup sur la formation et le contrôle des poseurs.

Certains opposants s'inquiètent de voir leurs données personnelles partagées à des tiers ou leur facture augmenter sans raison. Qui contrôle ce que vous faites ?

 

Il faut rappeler que nous sommes un service public. Tout ce que nous faisons est hypercontrôlé, il y a un gendarme sur chaque thème. Nous travaillons avec l'Ansii (agence nationale de sécurité des systèmes d'information) pour tout ce qui est cybersécurité, et nous sommes bien plus avance que des pays comme l'Espagne ou l'Italie. La Cnil contrôle tout ce qui est partage des données personnelles. Enfin, pour les mesures de la consommation d'électricité, on utilise la métrologie nationale : tous les compteurs doivent avoir les mêmes mesures sinon ils ne sont pas mis en place. 

D'où vient alors cette forte opposition au Linky ?

 

Il y a une vraie incompréhension sur la raison pour laquelle on installe ces compteurs. On a besoin d'adapter notre réseau pour les énergies renouvelables, pour préparer le futur. Linky permet aussi aux Français de mieux maîtriser leur consommation et de faire des économies d'énergie. Peut-être devons-nous améliorer notre communication pour réussir à faire comprendre le sens de notre action.

Propos recueillis par E.C.

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/22/2784934-bernard-lassus-directeur-programme-linky-chez-enedis-tout-est-tres.html

Please reload