GEISPITZEN Des signatures contre Linky

31/03/2018

 

Une habitante de Geispitzen a lancé il y a quinze jours une pétition contre l’installation à venir des compteurs Linky dans sa commune. Elle a recueilli une soixantaine de signatures qu’elle a présentées au maire, Christian Baumlin.

 

 

Inquiète à l’idée de voir le compteur Linky et ses ondes électromagnétiques débarquer chez elle dans quelques mois, Marie-Odile Brech a lancé début mars une pétition contre l’installation du boîtier vert anis. «  Une bonne partie du village [qui compte 450 habitants] est contre  », avance-t-elle. Sa pétition, présentée cette semaine au maire de Geispitzen, a recueilli 61 signatures.

 

« J’ai lancé cette pétition pour faire réagir le maire, dans l’espoir qu’il refuse les compteurs » , explique cette habitante de longue date de Geispitzen. Mais l’édile, qu’elle a déjà rencontré en décembre pour lui en parler, ne «  peut rien faire  ».

 

Comme 88 % des communes haut-rhinoises (332 sur 377), Geispitzen est desservie par Enedis et a transféré la compétence en matière d’énergie au Syndicat départemental d’électricité et de gaz du Haut-Rhin, situé à Colmar. Elle n’a donc plus son avis à donner en la matière.

 

Linky à l’ordre du jour du prochain conseil municipal

 

Le sujet des compteurs électriques Linky devrait tout de même être abordé lors du prochain conseil municipal, le 26 mars. « J’ai reçu une pétition sur mon bureau, je vais en informer mes administrés mais le conseil municipal ne peut pas délibérer à ce sujet » , précise Christian Baumlin. En effet, si une commune délibère et s’oppose à l’installation des compteurs connectés, elle risque d’être poursuivie par le tribunal administratif de Strasbourg (lire L’Alsace, édition de Mulhouse du 20 septembre 2017).

 

S’il est illégal pour une commune de refuser la pose de Linky, les habitants ont le droit, comme l’a fait Marie-Odile Brech en écrivant directement au syndicat, de s’y opposer, à condition « que le compteur soit à l’intérieur, sur leur propriété ».

 

Si le compteur est « sur la voie publique » , à l’extérieur, les agents viendront poser le boîtier, même en l’absence des propriétaires ou locataires du logement.

 

À Geispitzen, Enedis prévoit, pour l’heure, l’installation des compteurs entre août 2018 et mars 2019. Les 37 millions de boîtiers français devraient être posés d’ici à fin décembre 2021 (lire L’Alsace Région du 10 février).

 

Source : https://www.lalsace.fr/haut-rhin/2018/03/25/des-signatures-contre-linky

Please reload