Transition énergétique : le Grand Est fait alliance avec EDF

08/03/2018

 

 

 

Jean Rottner, président de la région Grand Est et Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, ont signé hier matin un accord-cadre de partenariat 2017-2021, destiné à favoriser la production et l’usage des énergies « décarbonées ».

par Emmanuel Delahaye ,

 

Jean Rottner n’a pas boudé son plaisir en recevant hier matin à Mulhouse le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy. « Il y a une dizaine de jours , a rappelé le président de la région Grand Est , nous avons accueilli le premier industriel de la région, Carlos Tavares, PDG de PSA. Voici que nous en accueillons aujourd’hui le deuxième. C’est à nouveau une fierté. »

Motif de cette venue : la signature en grande pompe d’un accord-cadre de partenariat, préparé de longue date par les dirigeants du groupe énergéticien et les élus régionaux, pour la période 2017-2021. Sous-titre du document en question : « Pour une région bas carbone, innovante, créatrice d’emplois et solidaire ». Ce partenariat s’articule autour de cinq thématiques, dont la création de nouvelles filières de formation, le soutien à la recherche et la valorisation des énergies émettant peu de gaz carbonique. Le Grand Est, qui représente presque 20 % de la production d’électricité française, affiche par ailleurs l’ambition d’atteindre les 40 % d’énergies renouvelables dans son « mix énergétique » dès 2030 (contre 29 % aujourd’hui), puis les 100 % en 2050, et elle compte bien sur le soutien et l’expertise d’EDF pour y parvenir.

« Projet commun »

On notera cependant une subtilité de vocabulaire, voire une contradiction : il n’est pas question de remettre en cause la part du nucléaire dans le mix en question. Or si cette énergie est bien « à bas carbone » (elle émet très peu de CO2), elle repose en revanche sur l’usage de combustibles fossiles non renouvelables.

« Je ne suis pas de ceux qui opposent énergies renouvelables et nucléaire, persiste cependant Jean Rottner. Notre parc électronucléaire constitue à mes yeux une chance et quelque 11 000 habitants du Grand Est travaillent directement ou indirectement dans cette filière . Ce que nous souhaitons, c’est que notre région devienne la première en matière de transition énergétique. Nous y parviendrons en misant sur l’intelligence humaine et sur l’innovation. I l n’y a pas d’engagements chiffrés dans cet accord-cadre, pour la bonne raison qu’EDF et nous entendons dépasser les simples enjeux financiers pour nous placer dans un projet commun. »

 

Source ; https://www.lalsace.fr/actualite/2018/03/07/transition-energetique-le-grand-est-fait-alliance-avec-edf

Please reload