MOOSCH : réunion de propagande Enedis Linky

 

 

 

Une réunion dite d'information a été organisée ce 2 février à Moosch. Etaient présents sur scène : Messieurs Jean-Marie BELLIARD, maire de Sierentz, représentant le Syndicat d'Electricité du Haut Rhin, Francis ALLONAS, maire d'Oderen, José SCHRUOFFENEGER maire de Moosch, et trois représentants de la société Enedis, dont une personne présentée comme étant un cadre au niveau national.

 

Sur la forme, une présentation générale du syndicat d'électricité et un discours lénifiant et hors sujet de la fonction d'Enedis comme service public reprenant les éléments de langage sur l'intérêt du déploiement des nouveaux compteurs. S'en est suivi un faux débat : un seul représentant d'Enedis répondant sur les trois, présents pour un effet de masse, refus de répondre à certaines questions, soit en ignorant ostensiblement l'interlocuteur soit en affirmant ne pas vouloir répondre, monopolisation de la parole lors de réponses très longues déviées vers des éléments généraux ne correspondant pas à la question posée, discrédit de l'interlocuteur par moquerie lors d'un lapsus ou d'une erreur pouvant aller jusqu'au rire franc et net. De telles attitudes ne peuvent être ressenties que comme très violentes de la part d'Enedis, surtout face à des questions tout à fait pertinentes et une telle réunion que comme réunion de propagande et non débat démocratique et contradictoire comme pourraient le signifier d'ailleurs les textes dans le cadre d'un tel déploiement.


Sur le fond, toujours les mêmes éléments de langage assumés avec une aisance très sidérante. A titre d'exemple : le courant distribué par Enedis est totalement pur à une fréquence de 50Hz très précise, donc sans aucune pollution ; le CPL ? uniquement de "l'information", rien à voir avec le courant distribué, et bien sûr sans aucune réponse aux questions, ostensiblement ignorées, sur le protocole G3 et son utilité ; le Big Data ? Uniquement l'enregistrement de données globales de consommation pouvant servir au consommateur et aux collectivités locales, le compteur Linky n'étant qu'un compteur et non un capteur de données ; même si le Président du Directoire, Monsieur Philippe Monloubou, présente actuellement les compteurs Linky comme des capteurs ; les perspectives de développement d'Enedis dans le développement des Big Data dans le cadre du déploiement de la 5G pour 2020 ? Ignorance ostensible de la question et, donc, absence de réponse, sinon que la 5G ne concerne que la téléphonie mobile ; le rôle de la nouvelle direction du numérique et des 70 personnes qui la composent ? Ignorance ostensible de la question ; l'ERL (émetteur radio linky) et ses futures possibles relations avec les objets connectés de la maison ? Ignorance ostensible de la question alors qu'elle a été posée plusieurs fois par plusieurs personnes. La liste pourrait s'allonger grandement. Mais ces exemples suffisent à donner le ton.

 

Les élus présents ne sont sans doute pas conscients qu'en organisant ou permettant une telle réunion, dite à tort d'information, ils ne respectent pas leur fonction de représentation de leurs électeurs en se positionnant de fait en représentants et soutiens d'une société industrielle (Société Anonyme). Ils répondent ainsi de fait à la demande exprimée le 2 février 2016 par M. P. Monloubou devant la commission des affaires économiques l'Assemblée Nationale : "Nous poursuivons donc notre travail, y compris et beaucoup avec les territoires aussi, pour que justement chacun puisse prendre sa place, je n'ai pas dit sa responsabilité j'ai dit prendre sa place, dans l'information et dans la mise à disposition de ces éléments. Et donc je vous le dit très clairement, nous avons évidemment besoin, c'est clair, de l’implication des élus et des acteurs des territoires pour pouvoir accompagner ce programme."  En dehors d'une perspective morale qui ne concerne qu'eux et leurs électeurs, il se pourrait bien que, le jour où certains préjudices pourront être portés devant les tribunaux, ils y soient cités en même temps que la société Enedis, sans bien sûr vouloir préjuger de la décision de ces mêmes tribunaux.

 

Pierre-Marie Theveniaud

Collectif StopLinky Mulhouse

Please reload