Aux ARMES Citoyens……!

Linky

Comment répondre
à l'affaire de la Table Ronde,
les actions des entreprises EDF/ENEDIS
et du gouvernement en général

 

 

 

 

Gérard RICHARD

Conseiller Municipal de CUERS (VAR)

 

Je crois que dans cette affaire de table ronde sur le LINKY, ainsi que dans les futurs combats que nous aurons à mener, il nous faut être plus pragmatiques.

 

Le gouvernement et ses séides ont beau jeux pour piper les cartes et, par exemple, transformer un instant de pseudo Démocratie en un enfumage. La table ronde organisée sans avoir une représentation spécifique des opposants pour chaque sujet abordé et n’ayant pas assez de moyens pour développer leurs arguments, fait de ces assemblée, non seulement une hypocrisie des plus insidieuses mais de plus un camouflet infligé à ceux qui ont des objections à opposer.

Refuser d’y assister était donc légitime mais en même temps laissait le champ libre aux organisateurs de cette mascarade. Ils ont maintenant toutes facilités pour dire qu’ils ont ouvert le dialogue mais que celui-ci a été refusé par ceux-là même qui accusent le LINKY de tous les maux.

 

Or, qu’avons-nous comme argumentation à opposer à ENEDIS ? De la documentation technique,  Juridique et Sanitaire et une argumentation sur la Démocratie. Je ne parle pas ici de la mobilisation qui commence à sortir du fragmentaire contre ce projet, cela ne saurait rester en l’état. Au fur et à mesure que le déploiement de ces compteurs s’amplifiera, la mobilisation contestataire suivra la même courbe. Même si cette minorité agissante actuelle démontre son acharnement à ne pas laisser faire, il lui faut un second souffle et amplifier le mouvement.

 

Situation passée et actuelle

 

Depuis le début des actions anti-Linky, le message Sanitaire à été mis en avant, or, et même si notre refus premier s’appuie sur les risques encourus et, donc devrait occuper le haut du tableau car étant le plus important, il n’est pas actuellement assez puissant pour combattre le LINKY.

 

Le citoyen lambda comme d’en bien d’autre cas se bouche les yeux et de ce fait ne peut ou ne veux prendre conscience du danger que cet appareil représente (Tant qu’il n’est pas touché lui-même). Il faudra malheureusement attendre bien des années avant que ces risques soient reconnus. (J’aimerais ajouter que je ne suis pas moi-même EHS….pour l’instant, mais que j’ai eu à connaitre des personnes dans mon entourage, souffrant de cette maladie).

 

Voir les exemples sur l’amiante et sur le tabac. En attendant beaucoup de gens souffrent ou auront souffert et ce n’est qu’une fois que ce risque apparaitra au grand jour, c'est-à-dire au bout de quelques années,  que les gouvernants se décideront à bouger car le scandale pointera son nez. Oui, notre point faible c’est l’argumentation sur la santé. Pendant trop longtemps il a occulté les autres qui sont pourtant autant d’armes à actions rapides car palpables et démontrables sur le champ. C’est dur à l’admettre et pourtant c’est la réalité.

 

Que recherchons-nous ? A bloquer dans le plus court délai possible, l’installation des LINKY et de ce fait, à terme, à régler le problème sanitaire. En définitive, si nous estimons que ce dernier est le premier objectif à atteindre.  il faut des armes de destruction adaptées et à utiliser massivement. Il ne faut pas se tromper, c’est une véritable guerre qu’il faut entamer immédiatement car ce n’est pas par des escarmouches que l’on remporte une victoire. Or, nous avons ces armes, mais  nous en servons nous à bon escient ? Nous gagnerons cette guerre que si nous changeons de stratégie.

 

Avant de Continuer plus loin, un peu d’histoire

 

Ainsi que je l’ai laissé entrevoir ci-avant, nous sommes entrés en guerre contre un système déloyal doublé d’arbitraire, rien ne sert d’affronter l’adversaire en allant à l’assaut de ses positions fortes mais au contraire, contourner ces dernières et le surprendre alors qu’il nous attend de pied ferme sur les dites positions.

 

Le meilleur exemple reste encore celui de notre défaite de 1940, devant les troupes Allemandes. Alors que nous faisions les matamores derrière notre ligne Maginot, ensemble fortifié, jugé imprenable, nos adversaires, ayant conscience qu’ils ne pourraient envahir notre territoire en pratiquant un combat frontal sur cette position, ont tout bonnement envahit la BELGIQUE et les PAYS BAS, et prévoyant que nous nous jetterions dans la nasse, sont passé par les chemins de traverse des Ardennes, se trouvant ainsi sur l’arrière de nos positions et coupant toutes communications avec les troupes restées en France, puis comme une ballade ont occupé en une dizaine de jours toute la partie nord de notre pays, provoquant ainsi l’effondrement de notre stratégie et la défaite de nos armées avec le conséquences désastreuse que l’on connait.

 

Tout ce qui s’est passé jusqu’à maintenant
n’était qu’une "drôle de Guerre".
Ne tombons pas dans ce piège

 

Ce qui suit se veut être une proposition que je présente à l’ensemble des collectifs. Arrêtez d’affronter le blockhaus "ENEDIS" de face et utilisez plutôt la stratégie du harcèlement en le piquant sur ses points faibles
et l’attaquer en lui opposant les arguments qui sont nôtres, que nous maitrisons et qui sont imparables et ceux qui ne tarderons pas à venir si nous collons à l’actualité, en sus de notre opposition sur le terrain

 

 

  • L’illégalité de la démarche d’ENEDIS.

  • La documentation juridique, lettre officielles diverses, déclaration d’élus à l’appui

  • Les exactions D’ENEDIS et de ces complices.

  • Les incendies dus au compteur.

  • Les incidences sur le fonctionnement des appareils électriques.

  • La facturation à la hausse, insister sur cette dernière en démontrant que tout le monde sera impacté, et donner le plus possible des exemples proches. c’est lorsque l’on touche au portefeuille que l’on attire le plus l’attention.

  • Faire connaitre le droit au refus ainsi que les nouvelles conditions de vente.

  • Les articles de presse allant dans notre sens, faire feux de tous bois. 

  • L’inutilité parfaite du LINKY par rapport aux compteurs électromagnétiques.

  • Le Bilan catastrophique de la mise à la casse des anciens compteurs.

  • La durée de vie des LINKY comparée à celle des anciens compteurs.

  • Le gouffre financier actuel et pour l’avenir puisque le parc des compteurs sera à renouveler tous les 15 ans au grand maximum ainsi que toute la logistique dont ils ont besoin pour pouvoir fonctionner correctement.

  • Le Bilan désastreux sur l’emploi etc.

  • Infiltrer les entreprise d’installation des compteurs et diffuser la réalité de ce que va devenir l’emploi des poseurs une fois l’opération terminée.

  • Entrer en contact avec les syndicats des entreprises (ENEDIS y compris) dans une démarche identique.​

  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Ce qui est représenté en rouge représente les armes d’attaque et de contournement, ce qui est en noir représente les armes de soutien et de moyens pour que l’ensemble soit opérationnel.

 

Pour cela il ne faut plus agir en petits comités des collectifs mais diffuser à une très grande échelle par tous les moyens actuels (Réseaux Sociaux, amis, connaissances) auxquels il faut demander de répandre largement à leurs tours les dites informations. Il faut donc tout centraliser et ne plus agir dispersé comme il est fait en ce moment.

 

Seul le nombre aura de l’efficacité. Bien entendu, organiser la présence physique sur le terrain afin de faire face aux installateurs. Il semblerait qu’ENEDIS ait multiplié ces derniers, il faut donc qu’il en soit de même de notre côté et enfin proposer l’aide au refus du LINKY (Courrier, présence physique, entraides entre collectifs, ex : Ne pas hésiter à se déplacer d’un collectifs à l’autre pour faire une démonstration de force  aux réunions ou en toutes occasions, inonder la presse afin de les obliger à rendre compte de votre présence et de votre détermination etc.)

 

En un mot, élargissez vos informations, faites acte de présence et faites le savoir au plus grand nombre. Combattre le LINKY n’est pas une tare mais au contraire, un devoir.

 

Ne noyez pas vos interlocuteurs de détails techniques ou juridiques,  par exemple, donner à ces derniers les grandes lignes d’un jugement, en revanche, précisez que vous tenez à disposition les documents complets pour ceux que cela intéresserait et les faire parvenir si la demande existe.

Faites plutôt des synthèses de vos informations au lieu de longs exposés qui ne retiendront pas l’attention car non consultés dans leurs entier. ENEDIS et Compères comptent aussi sur cette réaction pour non seulement noyer le poisson mais aussi laisser agir la lassitude.

 

Soyez prudents dans vos écrits si vous ne voulez pas vous retrouver un jour face à la justice pour diffamation. Contrôlez toujours vos sources d’information et si vous n’avez pas la certitude, sachez qu’il vaut mieux ne pas diffuser une fausse information que de le faire et d’avoir en retour une réaction contraire à l’effet que vous escomptiez.

Si vous n’êtes pas certains, utilisez le Conditionnel Ex : Mr Untel aurait déclaré…..Ou encore, ex : Suivant nos informations, Mr UNTEL aurait déclaré.

 

Arrêter de diffuser des informations de second ordre pour ne s’attacher qu’à l’essentiel. Ne pas oublier que notre combat s’appelle "LINKY" et non "la rubrique des chiens écrasés". Ne pas raconter de bobards (Voir l’affaire de la caméra équipant les compteurs), en agissant ainsi vous faites le lit des promoteurs du LINKY.

 

Et enfin évitez les règlements de comptes publics. Si vous avez des remarques à adresser à un de vos interlocuteurs (Comme j’ai pu le lire dernièrement), faite le en privé. Toute récrimination en public laisse penser à nos adversaires qu’il y a dysfonctionnement dans le mouvement et donne une impression désastreuse vis-à-vis de ceux qui voudraient nous rejoindre.

 

Ne soyez pas innocents, vu l’importance des enjeux, nos écrits sont scrutés à la loupe.

 

La fin de la Guerre :

 

 

Sera d’obtenir dans un premier temps l’arrêt des nouvelles installations. En ce qui concerne la remise en place des anciens compteurs, il s’agira d’une seconde bataille, laquelle ne sera pas, elle aussi, remportée d’avance. Si nous gagnons ces deux combats, du même coup nous aurons solutionné tous les problèmes sanitaires dus au LINKY  mais aussi ceux des compteurs GAZ et EAU, mais en passant par la petite porte au lieu de l’entrée principale. Ce qui compte, c’est le résultat et non le moyen utilisé pour y arriver.

 

C’est dans ce sens-là, que Stéphane l’HOMME avait conseillé de ne plus mettre systématiquement en avant le problème sanitaire, car si nous continuons dans cette voie, il nous sera invariablement rétorqué que les études actuelles ne permettent pas de mettre en avant le fait qu’il y ait des risques importants. Ils auront beau jeu de s’appuyer sur des études biaisées mais malheureusement efficaces car très difficilement prouvables dans l’état actuel des connaissances scientifiques, or, à ma connaissance, voilà leur point fort actuellement, donc à contourner.

 

Comme vous pouvez le remarquer, il s’agit de pratiquer avec pragmatisme et réflexion plus que par l’émotion ou l’excitation du moment, n’oubliez jamais que vous n’êtes plus une petite association de citoyens enfermée dans son petit coin et essayant de rameuter les habitants de sa localité. Vous êtes devenus une force et c’est tout à votre honneur, or cette dernière ne peut agir efficacement que si elle se rapproche des autres organisations afin de construire un front commun et une stratégie commune.

 

Gérard RICHARD / Conseiller Municipal de CUERS (VAR)

Please reload