Une famille vit sans électricité pour préserver leur fils épileptique des ondes du compteur Linky

 

Une famille auscitaine vit sans électricité depuis des mois : leur fils, atteint d’épilepsie, ne supporterait pas les ondes émises par le compteur électrique Linky. Ils demandent un retour à l’ancien dispositif.

 

Martin est hypersensible aux ondes électromagnétiques. « Il nous a fallu des années pour le comprendre. On s’en est rendu compte en allant dans de la famille où il n’y avait pas d’ondes wifi. » Les problèmes d’hyperactivité, d’insomnie ou de crises épileptiques disparaissent alors. Et reprennent dès que l’adolescent est à proximité d’une source d’ondes. « Nous avons alors fait le test : on a coupé le compteur Linky, posé en janvier 2017, se souvient Emmanuelle Humeau. Les choses se sont améliorées, et dès qu’on rebranche, ça empire. »  

 

Les ondes sont responsables d'après les parents

 

Pour les parents de Martin, les CPL, les ondes de courant porteur sont les seules responsables. Le principe des CPL consiste à utiliser le réseau filaire électrique comme un câble informatique. Un signal à plus haute fréquence et de faible énergie est superposé au courant électrique alternatif. Ce signal peut être envoyé dans un réseau électrique et transporter des informations. Il est de plus en plus utilisé pour la transmission de données informatiques, du fait d’un coût d’installation très faible pour un débit équivalent à l’ADSL. « La fréquence des CPL a changé depuis la pose du compteur Linky, explique la mère de Martin. Elle est plus importante qu’avant. »

 

Enedis présente ses excuses

 

« Nous n’avons pas été forcément réactifs par rapport au problème présenté et je m’en suis excusé directement auprès du père de cette famille, indique pour sa part Christian Bresson, directeur teritorial Enedis. Leur maison est en ligne depuis plus de 10 ans, il faut que l’on comprenne ce qui s’est passé. Voir si le nouveau compteur joue un rôle.  Il faut que l’on comprenne éventuellement ce qui interagit. Nous allons évidemment replacer le client au centre de nos préoccupations. Ainsi, comme prévu, dès que le médecin traitant de la famille rentre de congés, le médecin chargé des études au sein du groupe EDF entre en contact avec lui. Il faut absolument bien comprendre ce qui s’est passé. Il n’y a pas forcément un lien de causalité. Ce sont les entretiens et études qui pourront nous éclairer. Nous avons convenu avec le père que nous allions donc d’abord attendre les résultats de ce dialogue nécessaire. On ne va présager de rien par rapport aux conclusions. La famille est prête à patienter. Il s’agit de trouver la meilleure solution pour nos clients. Je suis personnellement ce dossier."   

 

Source : https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/27/2712037-famille-vit-electricite-preserver-fils-epileptique-ondes-compteur-linky.html

 

 

 

Please reload